L’impact sociétal de la vitesse au XIXe siècle

Comment la technique bouleverse-t-elle notre vision du monde ? C’est à cette question qu’essaient de répondre les collégiens de 4° dans un projet liant l’histoire-géographie, les sciences et la technologie.

A partir de documents historiques, scientifiques et techniques, les élèves découvrent l’impact de la révolution industrielle à l’échelle locale et, de fait, la transformation des paysages et de la société. L’évolution des transports dans le temps, les notions de mouvement, de vitesse et de référentiel sont au coeur de cette étude.

La première journée de collaboration se déroule avec le service des archives départementales. Le transport ferroviaire à Bordeaux (gares, stations, passerelles) à la fin du XIXe siècle, le fonctionnement  et le rôle des archives sont étudiés lors de la visite. L’utilisation des transports publics Bordeaux-Métropole nous permet ensuite de traiter les notions de temps et de distance en utilisant les cinq sens grâce à la traversée de la Garonne en batCUB .

Voici le témoignage de notre élève Linh sur cette première journée :

« Le 8 mars 2019, les deux classes de quatrième sont parties à Bordeaux dans le cadre d’un second EPI intitulé “ L’impact sociétal de la vitesse au XIX° siècle”. Nous avons été répartis dans plusieurs groupes sous la direction des professeurs. Nous avons pu découvrir les archives départementales en plusieurs étapes : nous avons d’abord assisté à une conférence, puis nous avons visité la salle de lecture, les coulisses des archives et, enfin, une exposition. Le pique-nique s’est également déroulé dans les archives. L’après-midi, nous avons pris une navette depuis la place Stalingrad pour rejoindre la rive droite à Lormont. Le bateau a fait plusieurs arrêts : un aux Quinconces, un deuxième aux Hangars, un troisième à la Cité du vin et le terminus à Lormont. Le but de ce trajet sur le “BAT” était de ressentir la vitesse grâce à nos 5 sens et d’avoir un point de vue de Bordeaux depuis la Garonne. Enfin, le bus nous a ramenés dans l’établissement, à Langon. »

La deuxième journée a lieu avec les « Amis du chemin de fer de la vallée de l’Isle » et la visite de la TTGM à Guîtres. À cette occasion, nous pouvons étudier le fonctionnement de la machine à vapeur 02TMEUSE, classée monument historique, et mettre les élèves dans les conditions d’un voyageur au XIXe siècle, voire du début du XXe siècle (confort,  odeur, vitesse, bruit…d’époque) en effectuant un trajet aller/retour de la gare de Guîtres à Marcenais.

À la fin de ce projet interdisciplinaire, les élèves doivent choisir par équipe un aspect travaillé afin de faire une présentation orale à l’aide d’un support numérique. Chaque groupe élabore sa propre problématique et développe les points de comparaison, les commentaires et les informations collectés au cours du projet.